Sanstitre_20041122231354Quand je vous le dis que tout fout le camp et que c'était mieux avant. La preuve, la mafia n'a même plus besoin de tuer les gens, ils décèdent de leur plein gré. Explication.
Ce week end avait lieu à Naples un concert de soutien à l'écrivain italien Roberto Saviano. En effet ce dernier est menacé par la mafia pour son livre Gomorra (que je vous conseille vivement de lire) ainsi que le film (que je vous conseille vivement de regarder) du même nom. Bref, le garçon semble déranger les artisans du sud de l'Italie.
Un concert avait donc lieu avec quelques guignols dont la célèbre chanteuse noire (couleur à la mode par les temps qui courent) "Mama africa"de son vrai nom Miriam Makeba. Elle était venue à 76 piges pousser la chansonnette sur scène et dans un élan d'abnégation qui force le respect, décide de mourir d'une crise cardiaque à la fin de sa prestation.
Alors c'est pas de l'artiste engagée ça ?
Bon ok c'est une cause inutile et perdue mais enfin ça a de la gueule non ?
Ah c'est sur c'est pas Cali ou Grand Corps Boiteux (Keri James y était aussi, vous savez le rappeur qui fait très bien le méchant dans les clips de Kamelancien) qui auraient eu le bon goût de mourir sur scène au stade Charlety le 1er mai 2007 pour que Ségolène Royal soit élue à la présidence de la république. Malheureusement il ne s'agit là que d'artistes dégagés.

En attendant les mafieux doivent tirer la tronche quand même, privés du dernier plaisir qu'il reste sur terre : tuer son prochain.
Leurs potentielles victimes meurent toutes seules comme des grandes. Tout fout le camp.