obispo_pascalVous connaissez Pascal Obispo ? Malheureusement la majorité répondra oui. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'une attraction sonore française depuis plusieurs années qui se caractérise tout d'abord par un sourcil gauche délicatement barré par un coup de tondeuse et ensuite par un intérêt artistique inversement proportionnel à la taille de son égo.

Je me pose une question simple, y-a-t-il encore des gens en France qui achètent ses albums ?

Le voici de retour avec sa dernière purge musicale, "Captain Samouraï flower".

Sentez-vous derrière ce titre exceptionnel, les heures de brainstorming intense pour donner à ce titre toute la saveur de la stupidité ? Car c'est aussi ça Obispo, beaucoup de bruit pour rien.

Quand on y réfléchit un peu (quelques secondes devraient être suffisantes), Obispo devrait apparaitre dans le Petit Larousse à la définition du mot Ersatz.
Ersatz de Polnareff, et encore je m'excuse auprès des ersatz de Polnareff tellement il peine à atteindre la voûte plantaire de son idole.
Une médiocrité sans faille puisqu'on peut la retrouver jusque dans les titres de ses albums. Celui ci me fait penser au "Sgt Pepper's lonely hearts club band" des Beatles mais à la sauce Obispo, donc sans saveurs. Une sauce à l'eau.
Mais ce que je retiens de cet imposteur est sans aucun doute sa déclaration après la claque infligée au gouvernement concernant le rejet de la loi Hadopi.
"Les députés sont en train de tuer la musique".
Dis donc mon petit Pascalou, jusqu'à preuve du contraire, ce ne sont pas les députés qui nous infligent des souffrances musicales inhumaines depuis des années, c'est toi mon petit bonhomme. Je me demande si ce "chanteur" n'est pas un agent infiltré de la CIA, département Musiques et traditions, dont le seul but serait de réduire à néant la chanson française.
Une chose est sûre, dans le classement des artistes les plus téléchargés de manière illégale, Monsieur Obispo doit atteindre des profondeurs abyssales, tout comme ses "oeuvres" d'ailleurs.

En revanche, il existe un point sur lequel je suis tout à fait en accord avec lui, c'est à propos de la punition. Il faut punir sévèrement les personnes qui téléchargent de manière illégale ses albums. Seul petite nuance, je ne les punirais pas pour "téléchargement illégal" mais plutôt pour "encouragement à la propagation de musique nauséabonde".