0210pw_watergate2_bVous avez eu écho du procès qui vient de s'ouvrir concernant les ventes d'armes à l'Angola ?
Un scandale qui ne fait pas tant de bruit que ça car nos amis journalistes ont la tête dans le guidon avec la crise financière. Moi ce qui a le don de m'agacer c'est le vocabulaire.
Pourquoi diantre faut-il toujours que les journalistes d'ici et d'outre Atlantique ajoute le suffixe "Gate" à une affaire qui touche l'état. Tout ceci vient évidemment du scandale du Watergate dans lequel Nixon y laissa sa chemise et son bureau ovale. Vous vous souvenez d'où venait ce nom de Watergate ? C'était ni plus ni moins que le nom de l'immeuble (siège du parti démocrate) cambriolé par la clique des pieds nickelés de Nixon.
Depuis ce jour là, dès qu'une affaire touche la tête de l'état c'est du Gate à tour de bras.
Vous pensez vendre discrêtement des armes à l'Iran pour financer des amis rebelles nicaraguayens dans le besoin répondant au doux sobriquet de "Contras" et paf vous vous retrouvez avec un Irangate.
Vous êtes tranquillement au bureau, vous y fumez un cigare et par soucis de recyclage (certains diront qu'il était visionnaire) plutôt que de le jeter n'importe ou vous l'introduisez dans la partie intime d'une de vos stagiaire, laquelle, pour ne pas rester là à rien faire, s'adonne aux joies de la fellation sur votre personne et vous voila avec un MonicaGate sur le dos. Et entre nous il vaut mieux se retrouver avec un MonicaGate sur le dos qu'avec une Monica tout court, je ne sais pas si vous vous souvenez du bestiau mais rien qu'en machoires elle devait deja avoisinner le quintal.

Et comme les journalistes français ne veulent pas être en reste vis à vis de leurs collègues américains, voila qu'il baptisent l'affaire des ventes d'armes à l'Angola, l'AngolaGate. Ça ne veut absolument rien dire mais après tout quelle importance, le principal étant de reproduire bêtement le format US et puis ça sonne si bien.

Dans notre malheur nous nous en sortons bien, l'immeuble du parti démocrate aurait pu s'appeler "Waterfuck" ou encore "Waterprout" et là, on aurait eu l'air malin.