capoteCette fois ci mes biens chers frères, mes biens chères sœurs, nous avons vraiment un pape. Et cet Habemus Papam est autre chose que la formule toute bidon de 2005 prononcée par le cardinal protodiacre au balcon.
La, nous tenons enfin un pape et un couillu.
Je ne comprends pas pourquoi tout le monde joue les vierges effarouchées devant la déclaration de l'oncle Ben.
Il faut seulement changer votre angle de vue et vous mettre au cœur même de l'église.
Je m'explique.

Prenons la phrase ou il dit que le préservatif aggrave le problème.
Prenez n'importe quel prêtre pédophile, n'importe quel prêtre donc, excusez du pléonasme. L'ambiance est détendue (pourtant certaines choses sont tendues) dans l'exiguïté du confessionnal, une lumière tamisée et le jeune enfant de chœur s'apprête a découvrir que les voies du seigneur sont tout à la fois impénétrables mais pénétrantes. Que pourrait-il y avoir de plus problématique que la mise en place d'un préservatif à ce moment précis ?

Sa sainteté avec la main gauche qui tient la soutane relevée et la droite qui tient l'emballage de la capote, cette dernière qu'il va devoir arracher avec les dents au risque de la déchirer. Pour peu que la main droite qui était supposée ouvrir l'emballage du préservatif soit avant tout destinée à caresser le crane de l'enfant de chœur (qui fera naitre ce petit début de calvitie très reconnaissable chez les enfants du bon dieu) et vous voila dans l'embarras le plus profond ! (et le terme profond est un pur hasard).

Et puis franchement dans ces moments la il faut être au plus près de Dieu, aucun artifice ne doit entraver cette maculée pénétration. Raison de plus pour ne pas s'encombrer de cette pellicule de plastique qui ne sera rien d'autre qu'une barrière à la foi.

Maintenant étudions la partie "on ne peut pas régler le problème du Sida avec le préservatif".

C'est une évidence.

Comme il se dit dans les couloirs du Vatican "Si ces cons de nègres arrêtaient un peu de se taper des singes et quand ils n'ont plus de singes sous la main de baiser la première négresse qui passe, y'a longtemps que le Sida serait éradiqué". Commençons par éduquer ces sauvages cannibales qui dansent autour de leur marmitte et ensuite on arrivera à quelque chose. Avec l'ouverture d'esprit qui caractérise ce pape, je pense que de nouvelles missions vont fleurir en Afrique, surtout avec un de ses bras armés comme les Légionnaires du Christ, j'en passe et des plus intégristes.

Hallelujah mes frères.