blackLe noir est vraiment une couleur à la mode. Depuis l'élection d'Obama, ils ont le vent en poupe les bronzés. D'ailleurs, en parlant du nouveau maître du monde, vous avez vu à quelle vitesse il est devenu tricard ?
Jusqu'au jour de son investiture c'était du Obama à toutes les sauces, non stop, presque du 24h/24h. J'en veux pour preuve, Soeur Ségolène était présente le jour ou il a prêté serment, c'est vous dire l'importance de l'événement pour nous. J'en arrivais même à me demander comment allait faire notre nain agité au sommet de l'état pour ne plus se faire voler la vedette.
Et depuis son investiture ?
Rien. Juste quelques lignes par ci par là, mais il est bien vite passé de mode le bougre. Et hop, un noir périmé. Ce que je peux aimer cette consistance des médias. Tellement doués pour traiter un sujet sur la durée et y revenir quand c'est utile. Je me demande si ce ne sont pas eux qui ont inventé l'expression "zapping".

En attendant, comme on disait au précédent ministère de Brice Hortefeux, un noir doit vite en remplacer un autre. Et actuellement ce sont les noirs des Dom Tom qui sont les stars. Enfin plus pour longtemps, le gouvernement par l'intermédiaire de ses porte parole (journaux télé et presse écrite) est en train de les faire passer pour de sanguinaires terroristes. Un bon flingage en perspective. La sauce commence tout juste à monter, on en reparle dans quelques jours.

Bref, j'entendais il y a quelques jours sur la dernière radio libre "France Inter" un représentant syndical de la Guadeloupe parler. Le journaliste lui demandait un peu son impression après ce mouvement de grève exceptionnel. Il a eu une petite phrase que j'ai trouvé très intéressante à propos des grèves dans la métropole. Il parlait de la futur journée de mobilisation du 19 mars. Ses mots ont été simples, clairs, nets et précis : ces grèves à saute moutons n'ont aucun impact, s'ils veulent faire bouger les choses, je ne saurais trop leur conseiller la grève générale.

Dis donc c'est bien la première fois que je suis parfaitement en accord avec un syndicaliste. Qui plus est, un noir. Je m'étonne de jour en jour. A ce rythme là je vais finir par être tolérant un jour, quelle horreur. Surtout ce jour là vous me prévenez.

Ah les grèves qui ne servent à rien. C'est sur que défiler dans les rues un jour tous les deux mois va sans aucun doute faire plier le gouvernement. Nos grévistes sont beaucoup trop attachés à leur confort pour prendre le risque d'une grève générale. Et puis une grève pour quoi ? Une baisse de 15 % du prix du kilo de pates ? L'arrêt de la nomination de tous les potes de Sarkozy aux postes clés de l'état ? Le passage aux 32h hebdomadaires ? Une sixième semaines de congés payés ?

Aller, courage camarade. Rendez-vous le 19 mars pour vous dégourdir les jambes et vous faire la voix.