fartAhhh les nouvelles technologies, ce monde merveilleux et passionnant qui vous permet de gagner du temps, de faire plus de choses, d'avoir des centaines d'amis sur Facebook et de faire péter votre téléphone.
Je m'explique.
Vous connaissez l'iPhone, le téléphone de chez Apple qui fait plein de choses dont téléphoner (plutôt moyennement d'ailleurs) avec de gros points positifs et de gros défauts. J'en ai un depuis longtemps que je bidouille dans tous les sens.
Apple a crée un Apple Store, un itunes version applications dans lequel vous achetez des logiciels pour votre téléphone. Alors si vous n'êtes pas très malin, vous les achetez, si vous vous débrouillez un petit peu (comme moi), vous faites quelques bricoles et à vous toutes les applications gratuites.
Sur les milliers d'applications disponibles, je dirais que 90 % d'entre elles n'ont absolument aucun intérêt. Des jeux débiles qui vous obligent à tourner votre téléphone dans tous les sens pour exploiter au mieux l'accéléromètre ou bien coller vos doigts dessus ce qui vous cache une bonne partie de l'écran (ce qui pour un jeu est assez moyen), des applications avec un diamant qui brille au milieu de l'écran, bref une montagne de futilité.
Mais depuis quelque jours je suis vraiment sur le cul (et pas seulement quand je suis assis et vous allez voir que le mot cul est bien choisi).
Savez-vous quelle est l'application numéro 1 des ventes aux Etats Unis ?
iFart.
Et c'est quoi iFart ?
Ni plus ni moins qu'une application qui fait péter votre téléphone. Sorte de coussin péteur high tech. Vous tournez une molette et ça simule plein de bruits de pets divers et variés, des plus discrets aux plus gras. Vous allez même pouvoir programmer un pet afin d'embarrasser des gens en public, et comble du luxe un mode alarme est même disponible, vous laissez votre téléphone quelque part et dès que quelqu'un le touche, il lâche une perle.
Bref, ça rigole ça rigole.
Lors de la vente de ces applications, le créateur prend sa part (70 %) et Apple touche aussi sa gratte au passage (30 %). Résultat, iFart (0.99 € à l'unité) a déjà permis à son créateur de gagner plus de 10 000 $.
Et en France, combien d'abrutis ont acheté ce programme ?
Car quand je vois Bigard remplir le Stade de France de crétins qui hurlent de rire à son lâcher de salopes, je me dis qu'iFart a un sacré bel avenir ici.
En bonus une petite démonstration de l'application. Et sous le bonus, une application tout aussi indispensable dans laquelle on voit juste des seins qui bougent ! Mais celle là, Apple en a refusé la commercialisation, surement trop vulgaire !

Sont toujours aussi cons ces amerloques.

Ca me fait penser à l'anecdote d'un pote revenant de ce pays, lors d'une partie de jambes en l'air avec une nana, elle avait refusé la pénétration vaginale par conviction religieuse et morale, en revanche, elle l'avait cordialement invité à passer par l'issue de secours. La il n'y avait pas de soucis. Etonnant, non ?