Juste avant le week end j'ai décidé que de temps en temps que je vous ferai profiter de mon gout exquis de manière générale et dans le domaine musical en particulier, pour alimenter vos oreilles.
J'espère au moins que certains ont découvert quelque chose d'intéressant avec Supergrass et The Raconteurs de la dernière fois. Je sais que pour au moins un, c'est le cas. Tant mieux. Peut être que si je lui propose de la bonne musique plus souvent, il n'ira plus voir de tennisman reconverti en chanteur pieds nus sur scène. Faut quand même ne pas se trouver loin du bout du rouleau ! Et dire qu'il y a pire, j'ai entendu dire qu'il y avait des gens qui allaient voir Johnny à l'Olympia. Les cons.
Bref.
Aujourd'hui on va s'occuper des amerloques de Kings of Leon. Je suis un fan de la première heure de ce groupe composé de 3 frangins et d'un cousin. Ils tournaient aux USA en première partie de U2 ou des Strokes que je fouinais partout sur le web à la recherche de vidéos de leurs performances scéniques. J'adore ce groupe. Sur que leur mère les a nourris au concentré de Neil Young. Du rock, du rock et encore du rock. Si je peux me permettre un petit conseil, commencez par leur dernier album. Sorti en avril 2007, il s'intitule "Because of the times". Je vous assure que vous ne pourrez pas écouter cet album et appuyer sur le bouton "piste suivante" de votre lecteur cd. Toutes les chansons sont absolument fabuleuses, une mention spéciale pour "My party", un morceau qui doit prendre une dimension grandiose sur scène, on sent que ce titre peut durer des heures en concert. Si vous ne ressentez rien en écoutant ce riff de guitare et cette ligne de basse, je ne peux plus rien pour vous. J'aime bien aussi "Fans", et "Knocked up" en intro, elle ne déchire pas grave sa race ?
Enfin bref, vous l'aurez compris, j'aime tout, voila. Et encore je ne vous parle pas de la voix du chanteur. Vous découvrirez par vous même. Il a ce timbre dont dispose aussi Eddy Vedder. Pas de grandes voix, mais ça colle toujours parfaitement à la musique.
Un dernier conseil, écoutez cet album sur un baladeur de bonne qualité et montez le son à fond. N'allez pas me coller ça dans une clé usb de chez Aldi avec des écouteurs qui crachent de la compote. C'est iPod minimum, allez en acheter un s'il le faut, non mais.
Vous allez donc voir (et surtout entendre) qu'on peut encore faire un torrent de rock entre les 2 montagnes d'immondices que sont le R'n'B et le Rap.